Elagage Lille

  • L'entreprise Dupriez Elagage tavaille dans la ville de Lille et sur la métropole nos locaux ne sont qu'à 15 min de route.

    Voici quelques chantiers et petites informations concernant les arbres de la ville de Lille

    Elagage d'un arbre sur Lille (Sophora) dont une charpentière menaçait de tomber sur l'habitation. (10/06/2016)



    enlèvement d'une branche cassée sur un Sophora et taille de réduction    Taille de réduction sur un Sophora chez un particulier

    Elagage d'un Sophora chez un particulier à Lille, cet arbre avait une charpentière cassée qui risquait de tomber sur l'habitation l'arbre était devenu trop imposant et trop lourd. Notre tavaille consistait à retirer la branche cassée et à pratiquer une taille de réduction sur l'ensemble du houppier de l'arbre afin de l'alléger au maximum et d'éviter qu'il casse de nouveau par grand vent.

    Un détail important doit être souligné;

    Les Sophoras sont des arbres magnifiques mais les branches sont assez lourdes et le bois casse facilement par grand vent. Sur ce chantier d'élagage à Lille, nous avons grimpés dans l'arbre à l'aide de nos harnais et cordes car aucune nacelle ne pouvait y accéder, le bois de chauffage a été recoupé en 50 cm, et les branches broyées à l'aide de notre broyeur vandeal 160 puis les copeaux ont été évacués du chantier.

    élagage et abattage d'un arbre sur lille five    Entreprise d'élagage et d'abattage sur Marcq en Baroeul

    Lille : pour éviter les chutes d’arbres, la mairie mène des contrôles.



    élagage à Lille

    La chute d’un platane sur les voies de circulation du boulevard Victor-Hugo, le 6 février, pose la question de la vérification de l’état des arbres. Une équipe d’agents municipaux fait des tournées d’inspection régulières, comme ce mardi, boulevard Montebello.

    33 000. C’est le nombre d’arbres gérés par la mairie. Trois agents municipaux sont dédiés à leur entretien. « On en inspecte environ un tiers chaque année, c’est une activité permanente », note François Freytet, responsable du service de gestion des arbres.

    Sans surprise, c’est le secteur de la citadelle qui concentre le plus d’arbres (4 000), suivi des cimetières de l’Est et du Sud (1 000 chacun) et des boulevards (800). Priorité est donnée au contrôle des sites sensibles, comme les cours d’écoles, les parcs ou les grandes artères. « Dans l’ensemble, les arbres sont plutôt vieillissants.

    C’est principalement le cas sur les boulevards : la majorité des platanes y ont été plantés lors de la création de ces axes, à la fin du XIXe siècle. » Des centenaires fragiles. « Ils ont subi beaucoup d’altération, à cause des réfections de chaussée, des travaux etc. »

    Racines, pousses et troncs sont scrutés



    Une attention particulière leur est portée. Car les conséquences d’une maladie peuvent être dangereuses. Le 6 février dernier, un arbre de vingt mètres de haut est tombé sur les voies de circulation du boulevard Victor Hugo.

    Tous les trois ans, la préparation de l’élagage des platanes des boulevards offre l’occasion d’un petit bulletin de santé. C’était le cas mardi, boulevard Montebello. « On fait des mesures pour les bons de commande de la taille et ça nous permet de voir s’il y a un problème particulier. » Racines, pousses et troncs sont scrutés, en particulier afin de voir si champignons sont présents : « C’est un indice très important. Il peut y avoir un danger. » En plus de cette tournée, « on fait une inspection visuelle chaque année », indique François Freytet.

    En cas de détection d’une anomalie, des expertises sont menées par des sociétés extérieures. Il y a notamment les tests de traction, qui vérifient la solidité de l’arbre face au vent. Parfois, les symptômes maladifs sont invisibles (lire ci-dessous). C’est pourquoi, depuis 2013, des tests de traction sont effectués de façon systématique : il y en a eu sur de nombreux platanes des boulevards Vauban et de la Liberté. Selon les résultats des expertises, les arbres font ensuite l’objet d’une surveillance, d’une taille ou d’un abattage. Chaque année, environ 200 arbres sont abattus, dont 2-3 sur les boulevards.